Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/07/2016

La banque alimentaire reçoit un don de 1000 andouilles

 

 
Les Salaison du Guémené, usine de boudins et d'andouilles, ont fait don de plus de 1 000 andouilles à l'association Baud Solidarité. Ces denrées seront distribuées aux bénéficiaires de la banque alimentaire de Baud.

L'association Baud Solidarité, gérée en lien avec le CCAS (Centre communal d'action sociale), compte à ce jour près de deux cents bénéficiaires dans l'ensemble du canton.

Les distributions se font le mardi après-midi pour les bénéficiaires des communes de Bieuzy, Guénin, Melrand, Pluméliau et Saint-Barthélemy. Pour les Baldiviens, la distribution a lieu le vendredi après-midi.

« Pour bénéficier de cette aide alimentaire, l'inscription se fait au CCAS du lieu de résidence et l'attribution est faite en fonction des ressources de chaque foyer » précise Pauline Le Toumelin, la responsable du centre.

 

20/11/2015

186 personnes au repas annuel des aînés

 

 
Le CCAS (centre communal d'actions sociales), après avoir interrogé plusieurs aînés, a décidé de maintenir le repas annuel. Dimanche 15 novembre à midi, 186 convives se sont donc retrouvés, à la salle polyvalente, pour partager un repas.

 

Charles Boulouard, le maire, a fait part de son indignation et de son émotion suite aux événements dramatiques survenus à Paris. Son discours a été suivi d'une minute de silence où chacun s'est levé pour se recueillir.

Les doyens de l'assistance ont été salués : Louise Le Badezet, née en 1921, et Louis Fourdan, né en 1927. La centenaire de la commune est Yvonne Bersier, née en 1915.

Lu pour vous dans Ouest-France du 17/11/2015

 

Revue de Presse la gazette du 20/11/2015

2015 repas ccas.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

repas ccas2015.JPG

28/09/2015

La Résidence des Fontaines a fêté ses 20 ans

 
 
Samedi 26 septembre 2015 était un jour de fête pour les résidents de la Maison d'accueil pour personnes âgées. Ils ont eu la joie de recevoir leurs parents et amis pour les 20 ans de la Résidence des Fontaines.

 

La famille de la doyenne, Louise Le Badezet (94 ans), lui réserve des visites très fréquentes : « Louise nous dit souvent à quel point elle se sent bien ici. Venant de Kercloirec, elle a un grand besoin de la nature. Elle apprécie notamment la porte-fenêtre de son appartement et ne sent pas enfermée. Elle aime particulièrement les petites promenades avec les agents de la résidence et des bénévoles. Même en fauteuil roulant, elle peut prendre l'air. Ses colocataires vont aussi se promener dans le bourg, vont à la messe ou dans les commerces. C'est pour elles un grand sentiment de liberté d'être dans une structure ouverte et bien située dans le bourg. »

Bérangère Lapôtre, la directrice, a expliqué aux visiteurs comment se déroulaient les repas, notamment les repas à domicile avec le portage chaud. Ainsi, les bénéficiaires peuvent déjeuner sans avoir besoin de réchauffer, ce qui, dans certains cas s'avère difficile. « C'est un vrai challenge pour nous, mais il faut savoir que nous ne pourrions probablement pas continuer au-delà de 12 personnes. »

Lu pour vous dans Ouest-France du 28/09/2015

 

25/09/2015

La Résidence des Fontaines fête ses 20 ans

 Samedi 26 septembre, portes ouvertes à partir de 15 h.

 

La Résidence des Fontaines, Maison d'accueil pour personnes âgées (MAPA), dirigée par Bérangère Lapôtre ouvrira grandes ses portes au public, pour fêter les 20 ans de l'établissement.

 

À l'origine, en 1995, la Résidence des Fontaines ne proposait que des prestations hôtelières « à la carte », entretien du domicile et du linge, repas.

Elle comportait vingt logements (quatre T1 et seize T1 bis), une salle de restaurant, un petit salon et un patio. Elle doit son nom aux différentes fontaines qui l'entourent : Saint-Pierre, Saint-Laurent et celle du lavoir. La première résidente, Jeannine André, a emménagé dès le jour d'ouverture ; elle a aujourd'hui 87 ans et se porte très bien.

La demande devenant grandissante, une extension est faite, avec quatre T1 bis supplémentaires. Et on apporte des améliorations : création d'espaces, agrandissement de la cuisine, salle d'animation, un second salon côté étang et des vestiaires pour le personnel. La nouvelle résidence sera inaugurée en juin 2009.

Sept ans après, la prise en charge des résidents et leurs besoins évoluent. Le personnel est renforcé pour l'accompagnement et un poste est créé pour des projets d'animation : c'est Bérangère Lapôtre qui sera nommée pour un emploi jeunes à plein temps : « J'ai eu un parcours atypique... Après des études de droit, j'ai été vendeuse de chaussures pour enfants, et je me suis installée à Pontivy pour suivre mon conjoint. Ensuite, j'ai passé un diplôme d'aide médico-psychologique à l'hôpital de Saint-Avé qui hébergeait l'école ; après deux ans d'étude, j'ai obtenu un poste d'auxiliaire de vie ici. »

En 2013, le suivi et les besoins des résidents s'intensifient et la para-médicalisation se renforce, avec deux auxiliaires de vie sociale, une aide médico-psychologique et une infirmière coordinatrice, au sein d'une équipe de quinze personnes. Tous sont des agents des collectivités territoriales.

Bérangère Lapôtre se dévoile : « Nous avons voulu mettre la résidence sur « son 31 » car nous attendons plus de 80 personnes. Nous allons décorer la maison avec nos propres créations réalisées en ateliers », dévoile Bérangère Lapôtre.

 

Lu pour vous dans Ouest-France du 25/09/2015

 

07/06/2015

Don à la Résidence des fontaines par le comité du Guelhouit

2015 06 05 la gaz comité du guelhouit.JPG

Lu pour vous dans la Gazette du centre Morbihan du 5 juin 2015