Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/02/2015

Tour de Bretagne

Accueillir le Tour de Bretagne n'est pas une mince affaire

 

 
Pour la première fois, le Tour de Bretagne cycliste fera étape à Melrand le dimanche 26 avril. Au plan local, l'organisation est assurée par La Melrandaise, Melrand animations et la municipalité. Le bureau de ce comité organisateur s'est retrouvé samedi 7 février à la mairie.
 
C'était déjà « la quatrième grande réunion de préparation », commente Michel Le Saux, le vice-président. Il y en aura encore « au moins trois » d'ici au jour J.

 

Il faut dire qu'une telle course nécessite des mois de mise en place. Bientôt deux ans même. « On a commencé en avril 2013 », se souvient-il. « Ça a démarré juste après le Tour de Bretagne 2013 », ajoute Jean-Claude Perron, le trésorier adjoint. Tous les deux sont les créateurs de La Melrandaise, course cycliste connue et reconnue, dont ce sera la 18e édition le 28 février. Cette étape est une belle reconnaissance pour le travail accompli.

144 coureurs

Ce Tour de Bretagne cycliste, 49e du nom, rassemblera 24 équipes de six coureurs, soit 144 au total. Les concurrents s'élanceront de Pontchâteau, en Loire-Atlantique, le 25 avril, pour une boucle qui les mènera à Crossac, non loin de là. La deuxième étape partira de Sainte-Reine-de-Bretagne (autre ville - on ne peut plus bretonne avec un nom pareil - en Loire-Atlantique) pour arriver à Melrand.

« Les coureurs sont attendus vers 15 h 30 », précise Jean-Claude Perron. L'arrivée sera jugée « face à La Poste, place de l'Église ». Auparavant, une course d'attente réservée aux féminines, « toutes catégories », sera disputée sur le circuit de La Melrandaise. Le départ sera donné normalement à 13 h pour six tours de ce circuit et une arrivée vers 15 h. Mais cette course pourra être écourtée d'une boucle en fonction de la météo, si les coureurs du Tour de Bretagne devaient arriver plus tôt. « S'ils ont le vent de dos ou bien le vent de face, ça fait une demi-heure de différence. »

150 bénévoles

Les deux associations locales mobiliseront 150 bénévoles pour l'occasion. Le comité du Tour aura, quant à lui, 70 bénévoles sur le circuit, qui devront encadrer « 450 personnes ». C'est-à-dire : les sportifs, cinq accompagnateurs en moyenne par équipes et tous les techniciens.

Pour arriver à Melrand, les participants passeront par Plumelin, Guénin, Saint-Barthélemy, Pluméliau et Bieuzy (côte de Castennec).

La course repartira le lendemain de Baud, vers Plouay, pour rejoindre le Cap Sizun, à la pointe du Finistère-sud. Elle reviendra le 28 avril de Plogoff vers Pontivy. De là, elle s'éloignera le 29 avril vers Perros-Guirec en empruntant, dès le 17e kilomètre, la fameuse côte de Mûr-de-Bretagne.

« C'est la première fois que le comité d'organisation réussit à être accueilli pendant quatre jours sur un territoire de 25 km », se félicitent les organisateurs.

Lu pour vous dans Ouest-France du 9 février 2015

Commentaires

Combien ça coûte ?
à qui ça profite ?
les commerces seront-ils ouverts ?

Est-ce que ça va permettre aux jeunes de rester sur Melrand, d'y trouver un emploi, de fonder une famille, d'attirer des entreprises, de nouveaux habitants ?

En résumé d'augmenter la population...?

Écrit par : LE SAUX Thierry | 09/02/2015

Les commentaires sont fermés.